7 mars 2017 Stéphanie Zogbi

Ces centres commerciaux de nouvelle génération

Dubai mall

 

Pour détacher les utilisateurs de leur ordinateur sur lequel ils peuvent si facilement acheter en ligne, les promoteurs explorent d’autres moteurs d’attraction. Et leur offrent désormais de quoi admirer, s’étonner, s’amuser, se connecter, s’émerveiller… Se mettre en vedette sur les réseaux sociaux. Ou anticiper virtuellement leur shopping.

Voici quelques exemples des meilleures innovations dans les magasins et centres commerciaux :

Le centre commercial VAL D’EUROPE, en Région Parisienne a mit en place un « couloir digital », sous la forme d’un conteneur miniature.

Le principe est le suivant :

Le client entre dans le « couloir », et est scanné par une caméra infrarouge qui identifie son sexe, sa catégorie d’âge, ainsi que la couleur de ses vêtements. Après analyses, des écrans (tactiles) s’allument pour présenter au client des vêtements présent dans le centre commercial, similaires aux siens, qu’il peut sélectionner en touchant l’écran.

Le client a aussi la possibilité de scanner le code barre des produits qu’il a déjà acheté pour faire apparaître une liste de produits similaires sur une série d’écran tactile.

Par exemple, si le client a acheter une paire de botte, il scan le produit, et un pantalon, un sac et un t-shirt lui seront proposés.

Lorsque le client est intéressé par un produit, il lui suffit de le sélectionner par un simple touché. Si le client fait un appuie long sur l’écran, le produit est ajouté à sa liste de course via une application que ce dernier a téléchargé au préalable (l’application du centre commercial en l’occurrence).  S’affiche alors le chemin vers les différentes boutiques sur le smartphone du client.

inspiration-corridor-2Un autre centre commercial Français, d’un style différent est aussi à noté. Au POLYGONE RIVEIRA, à Cagnes-sur-mer, ce centre commercial « Artistique » doté de 150 boutiques. En effet, une douzaine d’œuvres sont ainsi présentent au détour des allées. C’est une vraie galerie d’art en plein air !

polygone_riveira


polygone-art

Prenons maintenant l’avion, pour un autre continent.

Bienvenu en Amérique, plus précisément à New-York, dans le quartier de Soho, où l’enseigne PIRCH, fondée en Californie en 2009, a ouvert un flagship de trois étages.

Le « show room » a été mis en place de sorte à ce que le visiteur se sente chez soi.

A l’entrée de la boutique, le visiteur est accueilli par une belle cuisine américaine, où il pourra se servir du café ou de la limonade. Et oui ! Pas une seule étiquette de prix en vue, les appareils sont branchés et fonctionnent réellement.  La machine à café ronronne, un poulet achève de se dorer la pilule dans une rôtissoire, un cuistot découpe un gâteau tout chaud qui fleure bon la cannelle puis s’active à nettoyer le four dont il vient de l’extraire.

Continuons la visite dans l’espace salle de bain. Ici, le visiteur peut tester les pommes de douche, via une tablette de contrôle par exemple.

Viens ensuite la « Dream Room », qui a été créée pour accueillir les clients pour qu’ils fassent un « déjeuner de réflexion » autour de leur projet, ainsi qu’un « loft connecté », où une table tactile a été installée, et permet aux clients et vendeurs de naviguer dans le catalogue de la boutique.

Pirch

Faisons maintenant un peu d’exercice avec le magasin NIKE, toujours dans le quartier de Soho.

Omniprésent, le digital est mis au service d’expériences immersives qui incitent les visiteurs à tester les produits de la marque dans un cadre particulièrement abouti. Nike a ouvert le 18 novembre son nouveau store New-Yorkais sur 5000 mètres carrés.

Dès l’entrée, un écran (vraiment) géant donne le ton :  » Nike Soho est à votre service.  »

Au centre du rez-de-chaussée, la marque présente ses dernières innovations. A côté, un comptoir permet de solliciter les conseils d’un expert pour choisir l’article le plus adapté à ses besoins. Il est possible de prendre rendez-vous via l’application Nike.

Une des particularités de ce store réside dans les cabines d’essayage. En effet, elles sont deux fois plus grandes que dans les autres magasins Nike pour permettre de s’étirer et de bouger avec les articles essayés. L’éclairage est également modifiable. (Pratique pour les selfies dans les cabines !)

Au premier étage, est dédié à la personnalisation. Nike travail avec des artistes pour proposer des motifs toutes deux semaines, sur des vêtements et des chaussures. Des tablettes sont aussi mises à disposition des clients qui souhaitent personnaliser leurs vêtements.

On peut aussi y trouver le coin chaussures homme/femme. Il s’agit d’un mur long de 15 mètres sur lequel sont placés des écrans qui aident à choisir le type de semelle en fonction du sport.

Restons dans le domaine du running. Un tapis roulant est placé devant un grand écran. Filmé par une caméra, le client peut tester des chaussures simulant une course à pied à Central Park par exemple.

Nike_Soho

Au deuxième étage, dédié au football, il y est proposé un « AstroTurf Field », ou entre autre un terrain artificiel. Les adeptes du foot peuvent y tester plusieurs sortes de crampons.

Au troisième étage, c’est le coin BasketBall. Avec un plafond de 7mètres, Nike y a installé un demi terrain de basket, protégé par un filet, et un écran géant situé sous le panier, qui diffuse des images d’autres joueurs.

Changeons de pays. Direction Dubaï !

Le DUBAÏ MALL est le plus grand centre commercial du monde. 800 000 m², 1200 boutiques, et 160 restaurants. Il y contient :

  • Un aquarium géant
  • Le plus grand magasin de bonbon du monde : 930m²
  • Une patinoire
  • Deux parc d’attraction pour les enfants
  • Un simulateur de vol
  • Le plus grand magasin de chaussure du monde : 9000m²

Ce centre commercial est plus vu comme une attraction, mais les visiteurs sont des clients potentiels.

Conçues pour mettre le visiteur à l’aise, ces structures proposent tous les services possibles et imaginables afin qu’il y passe le plus de temps possible.