19 décembre 2016 Stéphanie Zogbi

Digital in store : les technologies les plus innovantes

bannière

bannière

Le digital est partout !

Depuis plusieurs années, avec plus ou moins d’aisance, les marques se questionnent sur leur manière d’allier tradition et innovation pour la digitalisation de leur point de vente.

Voici quelques outils/technologies qui vont certainement vous inspirer !

Li-fi 

Le Li-Fi (light fidelity, terme calqué sur le Wi-Fi), une technologie de transmission sans fil développée et expérimentée depuis des années, fait son apparition dans l’offre des industriels de l’éclairage.

Un des pionniers du Li-Fi, Philips, a équipé certains magasins de ses LED connectées, dans le but d’interagir avec les clients selon leur localisation. Aucun investissement structurel n’est requis car les capteurs sont dans les lampes.

Les LED géolocalisent les smartphones au moyen d’une triangulation, à un degré de précision de l’ordre du centimètre. “C’est ensuite au magasin de développer ses propres outils pour communiquer sur les offres ou les différents produits à ses clients ».

Le Li-Fi trouve bien évidemment des usages dans d’autres secteurs d’activité :

li-fi-applications-infographie

li-fi-applications-infographie

La communication ultrasonique

Tout comme le Li-fi, la communication ultrasonique permet de faire communiquer les objets entre eux.

L’ultrason est un son dont la fréquence hertzienne est trop élevée pour être entendue par l’oreille humaine.
Tous les smartphones étant équipés de micros et d’enceintes accessibles à tout moment, l’échange d’informations par ultrasons est possible partout en permanence. En ce sens, c’est une technologie véritablement universelle. Il n’y aucunement besoin de paramétrer le smartphone, seul le téléchargement d’une application est nécessaire pour décoder les messages. Une fois l’application téléchargée, il est possible d’envoyer ou de recevoir des données. Cela ouvre donc de nombreuses et diverses possibilités dans la quasi totalité des secteurs de l’économie.

Les ultrasons peuvent également être utilisés pour la géolocalisation indoor.

Les nouveaux moyens de paiement

Actuellement, le paiement mobile consiste généralement à enregistrer les données de sa carte sur son smartphone, pour qu’il soit possible de payer dans les boutiques en mettant le smartphone en contact avec le terminal de paiement, le plus souvent grâce à la technologie NFC. Les principaux services sont Apple Pay, Android Pay et Samsung Pay (qui ne sont pas encore arrivés en France), mais il en existe d’autres.

Les géants tels qu’Amazon ou Google ainsi que les start ups travaillent d’arrache pied pour s’affranchir définitivement du paiement physique. En effet Amazon a déposé un brevet concernant un dispositif d’authentification par reconnaissance faciale pour payer avec un selfie, que Google expérimente le « Hands Free » qui fonctionne avec les initiales du client et son visage…

Selon les explications de Pali Bhat, Senior Director, Product Management, sur un blog de Google, ce nouveau système de paiement utilise le Bluetooth LTE, le Wi-Fi et les autres capteurs du smartphone de l’utilisateur pour détecter qu’il se trouve bien dans la boutique où il veut faire le paiement.

Pour procéder à un paiement, l’utilisateur dit qu’il « souhaite payer avec Google ». Le vendeur demande alors ses « initiales » et confirme son identité grâce à sa photo de profil sur Hand Free. Et dans certaines boutiques, la vérification de l’identité du client se fait même automatiquement via une caméra et un logiciel de reconnaissance faciale.

L’idée, comme le nom du service l’indique, est qu’on n’ait plus à chercher son smartphone ou sa carte bancaire pour procéder à un paiement. Après, niveau sécurité, un tel système devra encore faire ses preuves. Pour le moment, il n’est disponible que dans une partie de San Francisco, aux Etats-Unis, et chez certaines enseignes, dans le cadre d’un programme pilote.

Hands_free_technologie_retail

Hands_free_technologie_retail

Une solution pour noter l’expérience client       

innovation_retail

innovation_retail

Au restaurant The Real Geek, situé dans le centre commercial Westfield à Londres, les dirigeants étaient préoccupés par la qualité du service qu’ils proposaient. Pour répondre à leurs questions, une startup anglaise a mis au point un système informatisé de notation qui apparaît sur le lecteur de carte bancaire au moment où le client va régler l’addition.

Il est invité à répondre à des questions variées comme le temps d’attente et la qualité des services du restaurants. Ce mode de notation a l’avantage d’être non intrusif et anonyme. Fait rare qui plus est pour un questionnaire de satisfaction client, le taux de réponse est très élevé puisque chaque client qui fréquente ce restaurant doit répondre aux questions avant de payer. Les managers peuvent ensuite consulter la base de données afin d’identifier les problèmes et trouver des solutions. Si ce système n’est présent que dans ce restaurant pour le moment, c’est une très bonne idée que l’on aimerait voir apparaître dans de nombreuses boutiques.

Fluidifier le trafic au sein du point de vente 

Fluidifier le trafic et l’analyser est une problématique à laquelle les retailers accordent de plus en plus d’importance.

Les applications permettant de ne plus perdre de temps à faire la queue au moment de passer à la caisse ou en cabine d’essayage se multiplient. On retrouve parmi celles-ci Lineberty qui propose de faire la queue à votre place. L’application génère un ticket virtuel qui indique l’heure à laquelle vous vous allez passer en caisse. Ceci n’a pas échappé aux Galeries Lafayette qui a intégré la solution pour leur service de détaxe des touristes chinois.

Autre application servant le même objectif, Jefile. Concrètement, cette application mobile place les consommateurs dans une file d’attente numérique, leur évitant ainsi de patienter aux caisses des supermarchés. Grâce à des tickets digitaux, le système donne une estimation du temps restant à patienter. Lorsque son shopping touche à sa fin, le consommateur s’inscrit dans la file d’attente numérique et dispose de 5 minutes pour finir ses achats ou se balader dans le magasin.

Afin d’analyser le parcours client, des outils tels que Smart Flows existent.  Appelé aussi le Google Analytics du point de vente, il permet entre autre de retracer le parcours client en magasin comme on peut retracer le parcours d’un internaute sur Internet.

Shémas connexion

Shémas connexion

L’innovation dans le secteur du retail est un vaste sujet.

C’est un dossier que nous réouvriront régulièrement pour compléter ce premier article sur le sujet.