18 décembre 2014 ARCA Computing

Retour sur 2 semaines à travailler debout

Le bruit se répand de plus en plus surtout dans notre profession où nous sommes toute la journée vissés sur une chaise : travailler assis n’est pas bon pour la santé.

Le WashingtonPost a publié une infographie assez explicite et complète sur les problèmes développés par cette position assise prolongée au cours de notre vie et franchement, ça fait flipper !

http://apps.washingtonpost.com/g/page/national/the-health-hazards-of-sitting/750/

Alors comment faire pour réduire les risques de développer des problèmes de santé ? Il existe beaucoup de solutions comme manger équilibré à heure régulière, faire du sport (et pas seulement marcher 30min par jour), décrocher de l’écran régulièrement, bouger un peu pour se désengourdir etc etc.
Beaucoup de solutions simples et qu’il est bien sûr préférable de combiner : faire du sport mais manger trop gras trop sucré trop salé tout le temps …
Celle qui nous intéresse est le changement de la position de travail et des habitudes liées.

Get up, stand up

Ne pas être assis peut vouloir dire couché, accroupi, sur le dos, accroché au plafond et j’en passe. Mais j’ai choisi la position debout sur mes deux pieds, avouez que c’est quand même plus pratique.

Ce qui m’a donné envie c’est d’abord une conversation rapide avec Vincent il y a plus d’un an qui m’expliquait qu’il s’y était mis chez lui. L’idée avait commencée à faire son chemin mais c’est surtout l’arrivée de Mourad à Kowork et son bureau haut qui m’ont décidé, pas immédiatement mais c’était là, dans ma tête.

Le bureau

J’ai fait simple : 4 pieds réglables et un beau plateau en bambou de chez Leroy Merlin, le tout pour à peu prêt 200€.
Quelques vis, réglage des pieds et voila mon bureau prêt à l’emploi.

Retour sur 2 semaines à travailler debout
Retour sur 2 semaines à travailler debout
 


(oui c’est un peu le bazar, on remarque aussi les marques au sol à cause des roulettes de la chaise, ça c’est fini à présent). La stabilité n’est pas parfaite car les pieds sont presque au maximum de leur hauteur et engendrent donc une instabilité du plateau si on bouge trop. Pour un travail assez statique comme sur un ordinateur ça va, mais si vous faites du dessin par exemple c’est très pénible.
Pour améliorer cette stabilité le top serait des pieds fixes à la bonne hauteur, je pencherai plus pour cette option la prochaine fois. Ou alors faire une surélévation de votre bureau actuel comme cela (et c’est beaucoup moins cher) :

Retour sur 2 semaines à travailler debout

source : iamnotaprogrammer.comIl y a aussi les bureaux réglables électriquement en hauteur mais là c’est minimum 1000€/bureau.

Il existe beaucoup de sites qui regroupent des idées de bureaux à faire soi-même (DIY stand up desk sur Google).

J’avais aussi fait la folie d’acheter une paire de running il y a plusieurs mois, que j’ai rarement utilisé, et bien là c’est l’utilisation parfaite : un chausson aux pieds pour éviter les douleurs aux talons ou au niveau de la voute plantaire.

Qu’est ce que ça donne après 2 semaines ?

Et bien mon cher Thierry tout va bien, même si cela peut être un peu fatigant au début car nous n’avons plus l’habitude de rester debout pendant des heures. Je pratique le badminton 3 fois par semaine donc je suis déjà un peu plus endurant qu’il y a quelques années pour cette épreuve du travail debout.

Le soir j’ai les jambes légères, plus aussi lourdes qu’avant, j’ai moins la flemme en rentrant, la motivation de la journée est toujours présente (il faut avoir un boulot motivant aussi je vous l’accorde) et donc au final plus en forme. J’ai très bien dormi les premiers soirs.

Sinon le bonux en plux c’est la concentration, même Sandrine qui a testé un aprem à côté de moi s’en est rendu compte rapidement : on ne papillone plus autant, moins de distractions et d’envies de faire autre chose.
Avant mon client twitter c’était 10 notifications en attente de lecture (je les lisais plusieurs fois par heure), maintenant je suis plus dans les 200 à la fin de la journée (je les lis chez moi), autant vous dire que j’ouvre plus Facebook.

Enfin j’ai jamais autant dansé pendant mes heures de boulot, être debout avec de la bonne musique dans les oreilles ça donne envie de bouger son corps, au détriment de ma réputation de danseur !

Je peux m’assoir ?

Bien sûr rester debout plusieurs heures d’affilée finit par fatiguer, faire un peu mal aux pieds, genoux etc (chaque personne le ressent différemment). Il faut s’assoir de temps en temps, ce n’est pas une faute, il faut prendre soin de son corps sinon on ne résiste pas longtemps.

Vous passez un coup de fil ? Asseyez-vous.
Vous mangez ? Asseyez-vous.
Vous êtes fatigués ? Asseyez-vous.
Vous avez envie de vous assoir ? Asseyez-vous.

Décrocher de temps en temps

Je l’ai dit et le ressens, je suis bien plus concentré depuis que je travaille debout. Mais il faut aussi savoir décrocher. Quel(le) développeu(r/se) ne s’est pas énervé(e) et passé(e) des heures sur un problème que tout le monde arrive à résoudre sauf lui/elle ?

Ma solution (qui fonctionne pour moi) c’est d’avoir amené sur mon bureau un Rubik’s Cube.

Retour sur 2 semaines à travailler debout

Je sais le résoudre facilement mais même si je connais les combinaisons chaque « partie » est différente. Je me focalise donc sur la résolution de ce casse-tête et oublie ce qui m’entoure. Ça fait une petite pause de 5 minutes qui me permet de revenir sur ma tâche en cours avec un esprit calme et avec un nouvel oeil : « on reprend depuis le début et voit ce qui ne va pas ».
Je l’utilise aussi quand ça va bien, que je lance une compile un peu longue ou que j’attends une réponse.J’ai également un ballon de rugby en mousse avec lequel je me balade en le lançant soit en l’air soit sur les Koworkers (hihi).

Non je ne fais pas de pauses pour m’amuser comme je le ferai en lançant une partie de Best fiends sur l’iPad, je m’occupe l’esprit quelques minutes avec quelque chose qui me fait oublier mon travail pour revenir plus vif.

Décrocher de l’écran est déjà bon pour nos yeux et décrocher de son problème en cours aussi car en s’énervant on mélange vite les choses.

Pour terminer, finit le café, place au thé. Hydratant (bon contre les crampes), parfums variés et vertus qui ne sont plus à prouver.

Je suis un nouvel homme, un reborn développeur et c’est très plaisant ! D’ailleurs ma collègue Sandrine a testé hier après-midi et ce matin elle est à côté de moi pour continuer l’expérience. Je pense qu’on va bientôt ajouter un autre bureau haut à Kowork.

Maelig, reborn developper
@maeliggohin

  • Marion

    Très bon exercice !