15 mars 2017 Stéphanie Zogbi

Research Online Purchase Offline (ROPO)

ROPO-e1410938385583

Voir sur internet et acheter en magasin, ou vice-versa , voir en magasin et acheter sur internet… Aujourd’hui, le parcours d’achat d’un consommateur est omni-canal. Autrement dit, le monde virtuel et le monde physique deviennent plus que jamais complémentaires.

De ce fait, le client a plusieurs modes d’achat d’un produit :

  • Le site marchand
  • Le magasin

Les points de contact sont diversifiés et il est ainsi possible de toucher tous les types de consommateurs :

  • Ceux qui préfèrent acheter sur internet. Ils ont confiance en l’interface virtuelle, et n’ont pas essentiellement ce besoin de voir, tenir dans les mains, ou tester le produit avant de l’acheter.
  • Ceux qui préfèrent aller acheter en magasin. Ce type de client peut chercher les informations d’un produit sur internet, mais il va préférer venir l’acheter en magasin pour tester le produit, ou le voir avant de valider l’achat.

Aujourd’hui, il est facile pour les consommateurs de s’emparer de leur clavier pour trouver ce dont ils ont besoin en quelques clics.

Concrètement, 9 acheteurs sur 10 (soit 92%) utilisent le web comme une source d’information pour rechercher et comparer des produits avant de les acheter dans des points de vente physique. Et pour plus de précisément, 75 % recherchent les prix magasins, 74% la disponibilité des produits et 66% la localisation.

3_r

Miser sur l’e-commerce, c’est s’assurer de combler les attentes des internautes et prendre en marche le train du succès.

Posséder un site sur lequel on peut de vendre l’intégralité de ses produits est un véritable atout, pour toute entreprise. D’autant plus que l’activité liée au e-commerce ne cesse d’augmenter de jour en jour, la preuve :

Aujourd’hui, près de 30 millions de français achètent sur internet, soit 47% de la population avec un panier moyen en ligne qui est, en France, de 91€.

Et 3 milliions de français ont déjà acheter via leurs téléphones, soit 12% des acheteurs en ligne.

L’avantage pour les internautes :

  • Effectuer un repérage avant d’acheter en magasin.
  • Rechercher le meilleur prix.
  • Faire ses achats depuis leur domicile.
  • Accéder au magasin depuis n’importe où dans le monde, 24h/24 et 7j/7.
  • Et surtout, gagner du temps !

Le e-commerce est donc un marché porteur évoluant en fonction des innovations technologiques.

3_r

Pour promouvoir une activité, une entreprise, on peut mener des actions online…. Mais aussi utiliser la puissance de la communication offline. Avec un objectif : être visible !

Le marketing offline est un terme générique qui regroupe toutes les actions marketing qui ne se déroulent pas en ligne (« online »).

Il existe une multitude de moyens de communication offline :

  • Goodies
  • Campagnes Street marketing
  • Evènements, Partenariats
  • RP
  • Faire de la publicité durant les déplacements :  marquage de véhicules

 

3_r

Le digital n’est pas incompatible avec le point de vente physique, bien au contraire ! Les dispositifs digitaux en magasin sont très intéressants pour mieux informer, interagir avec les clients, développer leur engagement et leur fidélité. On parle ici du déploiement des écrans et tables tactiles, des bornes, vitrines ou miroirs interactifs, de la reconnaissance de mouvement ou faciale, la réalité augmentée pour les présentations de produits 3D ou non, les puces NFC, RFID ou beacon, les vendeurs équipés de terminaux mobiles…

3_r

Aujourd’hui, la frontière entre le online et le offline est de plus en plus fine. Pour acquérir de nouveaux client, et pour fidéliser les anciens, les grandes comme les petites enseignes doivent multiplier les points de contact.