24 novembre 2014 ARCA Computing

Une source d’énergie alternative : la piézoélectricité !

Dans notre article cette semaine, nous avons décidé de nous pencher sur une innovation assez méconnue dans le secteur de l’énergie.

Personne n’est sans savoir que nos énergies fossiles s’épuisent à la vitesse grand V et qu’il nous faut trouver des alternatives rapidement pour faire face à une dépendance de plus en plus importante.
En plus de l’énergie éolienne, du solaire, de l’hydroélectrique qui sont déjà répandues et bien maitrisées par l’homme, une de ces alternatives pourrait être l’énergie piézoélectrique !

Les projets autour de cette source d’énergie se multiplient avec des résultats plus que concluants.

Bien que le nom sonne compliqué, la piézoélectricité est un concept tout simple à comprendre (du moins, tant que vous ne tentez pas d’approfondir le sujet comme un physicien).

Une définition toute simple serait :
« Du grec « piézein » qui signifie « presser, appuyer », ce procédé consiste à déformer mécaniquement, par flexion ou torsion, une lame d’espèce minérale qui se polarise électriquement. Elle permet ainsi de recueillir une tension, de mettre des électrons en mouvement, c’est-à-dire d’induire un courant électrique. C’est par exemple ce système qui permet à un allume gaz de produire une étincelle, une tension électrique déchargée brutalement qui résulte d’une forte pression cinétique. »

Une source d’énergie alternative : la piézoélectricité !
Comme quelques exemples valent souvent plus qu’un long discours, embarquons pour un tour du monde des projets les plus significatifs dans le domaine de la piézoélectricité.

Pas très loin de chez nous, à Toulouse, proche du Capitole, un trottoir produisant de l’énergie a été installé.
Le va-et-vient des piétons et la pression de leurs pas sur les dalles est alors transformé en énergie électrique laquelle alimente une batterie reliée aux dalles. Entre 50 et 60 watts sont produits en continu par ce segment de trottoir dès qu’il est emprunté, ce qui permet de faire fonctionner les réverbères – une rampe de 4 LEDs et un candélabre à diodes – qui le surplombent.

Une source d’énergie alternative : la piézoélectricité !

Une source d’énergie alternative : la piézoélectricité !

En Israël cette fois, une start-up a vu les choses en plus grand en testant actuellement à Haïfa son premier tronçon de route piézoélectrique. Ou quand le bitume devient turbine.
L’asphalte est truffé de cristaux piézo-électriques qui récupèrent l’énergie de votre mouvement pour la transformer en électricité.
Un tronçon d’un kilomètre pourrait produire jusqu’à 500 kilowatt-heures, soit l’énergie nécessaire à l’alimentation de 600 à 800 maisons. Une fois captée, l’énergie des voitures peut être renvoyée directement dans le réseau électrique ou utilisée pour des besoins locaux comme l’éclairage public.
Dans le même principe, mais cette fois en indoor, la boite de nuit le Watt à Rotterdam a également installé ce type de dispositif. Grâce au dancefloor monté sur ressorts, l’énergie dégagée par les pas de danse produit de l’électricité. C’est en musique que l’on contribue au bon équilibre de la planète.

Une source d’énergie alternative : la piézoélectricité !
Lors des JO de Londres en 2012, une passerelle auto illuminée, équipée de pavés de récupération de l’énergie piézoélectrique avait été installée de manière temporaire.
Douze carreaux de sol récoltaient les impacts créés par les pas des visiteurs et transformaient les vibrations en électricité. L’énergie collectée pouvait alimenter une voiture électrique pendant 400 tours de stade olympique ou recharger 10 000 téléphones portables.

Des chercheurs planchent actuellement sur l’utilisation de cette source d’énergie pour des objets de la vie quotidienne.
C’est ainsi qu’en Corée, le créateur Sang-Kyun Park a conçu un parapluie luminescent qui, pour s’alimenter, utilise l’énergie créée par la pression des gouttes de pluie sur le tissu.

Aux Etats Unis, des chercheurs ont développé une cellule de recharge automatique d’énergie qui convertit directement l’énergie mécanique en énergie chimique pour la stocker et la transformer en courant électrique et ainsi alimenter de petits objets électroniques (type smartphone). Ce système hybride englobe le générateur et la batterie ce qui a pour effet d’être cinq fois plus efficace que les précédentes techniques. Au cœur de ce dispositif, on retrouve une membrane piézoélectrique.

On sait également que la marque Nokia étudie une nouvelle technique de recharge de Smartphone en captant les ondes sonores ambiantes.
Il s’agit là encore de convertir l’énergie mécanique en énergie électrique donc de piézoélectricité.

A travers ce rapide tour du monde, nous pouvons voir que les recherches sur ce sujet s’intensifient. S’il est certain que ce mode de production d’électricité est bien plus qu’un phénomène de mode, il est encore trop tôt pour pouvoir affirmer que la piézoélectricité est la solution idéale permettant d’allier rendement et respect de l’environnement…

  • gorgette

    serait il possible d’alimenter une chambre à l’étage rien qu’avec la pression des gouttes de pluie ou encore de chauffer une serre avec un toit en piézoélectrique merci de me répondre projet sti2d